Transmission des langues et de la LCO au sein des familles de migrants algériens en France, entre défis culturels et réussite socioprofessionnelle.

Du 01/01/2016

Au 31/12/2018

Chef de projet : BELHADJ HACEN Abdelhamid

 

Membres de l’équipe :

ALI-BENCHERIF Mohammed Zakaria

BOUSSIGA Aissa

Problématique

La question de la transmission des langues demeure centrale dans les études de sociolinguistique, d’anthropologie et dans divers domaines liés à la didactique des langues, ainsi qu’à la réussite et l’insertion scolaire et sociale. A notre sens, celle qui traite de la transmission au sein des familles des langues et des cultures en présence chez les familles de migrants l’est d’autant plus dans la mesure où la famille est et demeure le premier lieu de socialisation langagière, de maintien et de transmission des langues et des valeurs culturelles (Deprez, 1994). Elle constitue également le socle à partir duquel la mise en marche du processus de socialisation s’enclenche. Ces éléments sont primordiaux pour le futur professionnel des enfants-apprenants et dans leurs rapports aux savoirs (voire aux qualifications) et aux autres membres de la société dans laquelle ils évoluent (Endirizzi, 2009). Notre étude vise également à cerner le rôle de la mobilité régulière des descendants de l’immigration qui revêt une importance particulière dans la transmission des langues en présence et à évaluer les incidences qu’elle génère en matière de dynamique langagière et identitaire qui demeure un facteur primordial de reconnaissance de soi et des autres. Ceci nous paraît aussi déterminant dans la réussite scolaire et l’insertion professionnelle (Bonnery, 2008 & 2013). Connaître les mécanismes qui président dans la mise en place de ce processus de transmission est une garantie d’efficacité en matière de stratégies pédagogiques et de choix des outils didactiques, programmatiques et curriculaires nécessaires à une formation efficiente adaptée à la poursuite des études et la découverte du monde du travail.

Par ailleurs, signalons que la difficulté principale que rencontre les acteurs et autres chercheurs en la matière réside dans l’appréhension de l’importance des modes de transmission intrafamiliale des langues et des facteurs qui lui sont inhérents.

Ajustements et affinages de la problématique :                                            

Cette première étape a été consacrée à la réflexion sur les principales questions auxquelles nous allons tenter de répondre. Nous avons en effet apporté quelques précisions à notre problématique. Il s’agissait de mettre en lumière, de par la transmission des langues et de la LCO, les stratégies adoptées par les parents pour à la fois maintenir la langue et la culture d’origine et pour amener les enfants à apprendre la langue du pays d’accueil ainsi que les langues qui leur permettent de réussir dans le vie scolaire et socio-professionnelle. Ainsi, des précisons théoriques se sont imposées à nous ; nous comptons donc, à partir de regards croisés, présenter un cadre théorique qui nous servira à nous interroger sur les questions complexes que recèle le thème de notre projet. Ceci nous amène également à apporter quelques ajustements méthodologiques de façon à mener à bien nos enquêtes et à éviter certains écueils. Nous allons élargir notre recherche aux vacanciers qui font des va-et-vient réguliers (au moins une fois tous les ans) pour passer des vacances dans le pays d’origine des parents. Nous considérons cette mobilité comme une forme de socialisation propice à l’appropriation d’un « capital linguistique et culturel » en lien avec la LCO.

A ce stade de notre recherche nous sommes arrivés à :

Les trois membres du projet ont participé à la réflexion préliminaire qui a consisté à l’affinage de la problématique et à la précision des outils méthodologiques. Quant au travail individuel (lectures, enquêtes, participation aux manifestations scientifiques), chacun des membres a contribué à sa manière à la réflexion sur les outils et à la délimitation du champ conceptuel. Ces apports ont permis une mise en commun des idées et un développement des questions fondamentales liées au projet.

Les outils de recherches : le guide d’entretien ainsi que le protocole pour l’enregistrement sonore des interactions intrafamiliales sont en cours d’élaboration

 

Rock for you