AccueilAnnée 2017Insertion socioprofessionnelle des jeunes diplômés du supérieur et politique publique de l’emploi en Algérie

Insertion socioprofessionnelle des jeunes diplômés du supérieur et politique publique de l’emploi en Algérie

Du 01/07/2014

Au 30/06/2017

Chef de projet : DERRAS Omar

 

Membres de l’équipe :

NOUAR Fouad

LAHMER Miloud

BOUAGADA Hind

ARGOUB Mohamed

LOUSDAD Zine Echaraf

Problématique

Le modèle de développement économique centralisé des années 1970-1985 en Algérie a pu produire trois phénomènes important à savoir : la réduction sensible du volume du chômage et ce grâce à la création de plus d’un million de nouveau poste de travail dans le secteur public; le développement du salariat qui avait atteint 75% de la population active. Et enfin, l’émergence et l’élargissement des couches moyennes et ce grâce à deux instances génératrices de mobilité sociale ascendante: la croissance économique soutenue et la massification de l’enseignement. Mais cette politique de « plein emploi » n’était pas accompagnée hélas par des performances et des rendements conséquents au niveau des travailleurs et des entreprises publiques. Les réformes institutionnelles, économiques et politiques libérales engagées après 1990 s’inscrivent dans une tentative de rupture avec le système d’organisation centralisée et administrée par la mise en place des mécanismes de l’économie de marché. La structure de l’emploi en Algérie a connu un changement radical : la réduction des effectifs en surplus dans les entreprises publiques par différentes formules comme les retraites anticipées et les départs volontaires ; L’installation et la prédominance de nouvelle formes et contrat de travail comme la dépermanisation de l’emploi le CDD, la mobilité du travail et des travailleurs, le travail marchand informel et à domicile ; L’émergence de nouvelles qualifications notamment dans le secteur des services qui ont déstabilisés l’équilibre entre l’offre et la demande dans le marché de l’emploi. Si le chômage connait une nette augmentation entre 1997 et 2000 dû essentiellement aux licenciements collectifs et les départs anticipés des travailleurs du secteur public, en revanche une tendance à la baisse continue du chômage après 2000 est perceptible à cause de trois événements: Démarrage de grands chantiers et de projets ; Aides financières substantielles destinées aux paysans et les travailleurs de la terre en général. Généralisation des dispositifs institutionnels d’aides à l’insertion des jeunes par la création des structures comme l’ANGEM ,ANEM,ANSEJ,CNAC,ADS etc. Alors dans cette nouvelle posture, il serait intéressant de faire un état des lieux des modalités d’insertion des jeunes diplômés pour non seulement mieux appréhender les caractéristiques du chômage et aussi faire une évaluation des dispositifs institutionnelles d’aides à l’emploi afin d’ en apprécier leur efficacité et leur efficience en Algérie.

Question centrale : Quelle est la part des différents acteurs à savoir l’individu lui, l’Etat et ses institutions, l’environnement familial dans la réussite ou l’échec dans le processus d’insertion des jeunes diplômés du supérieur confrontés aux problèmes du chômage et de l’inactivité ?

Unités de recherche

- UCCLLA  : Cité Bahi Amar, Bloc A, N°1 Es-Sénia BP 1955 -El M'naouer 31000 Oran, Algerie. Tél / Fax : +213 (0) 41.55.42.48 / E-mail : ucclla @ crasc.dz

- URTT : Cité Bahi Amar, Bloc A, N°1 Es-Sénia BP 1955 -El M'naouer 31000 Oran, Algerie. Tél / Fax : +213 (0) 41.55.42.46 / E-mail : urtt @ crasc.dz

- RASYD : Université de Blida 2, El Afroun, Algerie / E-mail : rasyd @ crasc.dz

-TES : Faculté des Arts et de la culture, Université de constatine 3 constantine, Algerie. E-mail : tes @ crasc.dz

Coordonnées

+213 41 62 06 95
+213 41 62 07 03
     +213 41 62 07 05
     +213 41 62 07 11

 +213 41 62 06 98

contact @ crasc.dz

C.R.A.S.C. B.P. 1955 El-M'Naouer Technopôle de l'USTO Bir El Djir 31000 Oran