AccueilRechercheDivisions de rechercheVilles et territoiresL’émigration des compétences algériennes : cas des médecins

L’émigration des compétences algériennes : cas des médecins

Du 01/01/2016

Au 31/12/2018

Chef de projet : MOHAMMEDI Sidi Mohammed

Membres de l’équipe :

DJELTI Samir

TOUIL Manel

BOUHADJERA Otmane

OTMANI Rim

Problématique

A l’instar d’un projet précédent au CRASC (Expériences migratoires en Algérie contemporaine, 2012-2015), ce projet s’inscrit dans la perspective de recherche du sociologue algérien Abdelmalek Sayad. En effet, il part de son modèle sur les ‘‘trois âges’’ de l’émigration algérienne: l’âge du soutien de la communauté d’appartenance, puis l’âge du processus de séparation d’avec cette communauté et enfin l’âge de la constitution d’une nouvelle communauté en pays d’accueil.

Aujourd’hui, de nouveaux indicateurs sur l’émigration algérienne sont relevés: Autres acteurs du phénomène migratoire (femmes, Harraga, intellectuels ;   et non des paysans) ; les destinations (Espagne, Allemagne, UK, USA, Canada ; et non seulement la France) ; le retour des immigrés (et pas l’installation définitive au pays d’accueil). Tous ces phénomènes, constatés depuis les années 1980, ne cadrent pas avec le modèle d’A. Sayad et ont autorisé certains chercheurs à parler d’un « quatrième âge » d’émigration algérienne.

L’émigration des compétences est considérée dans ce projet comme un des faits majeurs de cet « quatrième âge ». Mais malgré l’importance de la recherche sur ces nouveaux acteurs d’émigration, nous ne pouvons que constater la rareté des études dans ce domaine, particulièrement des études de cas.

En plus de ce motif d’ordre théorique, le motif pratique du projet peut être formulé ainsi : alors que l’Etat déploie des efforts importants en matière de santé (infrastructures et personnel) et travaille pour faire face à des disparités régionales considérables, l’émigration des médecins vient compliquer la tâche des autorités publiques pour la prise en charge des patients. Etudier le phénomène migratoire des médecins, sa genèse et ses effets, aussi bien pour les médecins immigrés que pour le système de santé, a donc son importance pour l’action publique dans ce secteur stratégique.

Les questions qu’on essaie de répondre dans ce projet sont les suivantes :

  • Quels sont les cadres théoriques sous-tendant les recherches sur l’émigration des compétences algériennes, particulièrement celle des médecins?
  • Quel est l’historique de ce phénomène ?
  • Quelles sont ses aspects juridiques ?
  • Quel est son impact sur le plan de l’économie de santé du pays ?
  • Comment était conçu et réalisé le projet migratoire du médecin immigré? Et qu’elles sont les attitudes des étudiants en médecine vis-à-vis du projet migratoire ?

Unités de recherche

- UCCLLA  : Cité Bahi Amar, Bloc A, N°1 Es-Sénia BP 1955 -El M'naouer 31000 Oran, Algerie. Tél / Fax : +213 (0) 41.55.42.48 / E-mail : ucclla@crasc.dz

- URTT : Cité Bahi Amar, Bloc A, N°1 Es-Sénia BP 1955 -El M'naouer 31000 Oran, Algerie. Tél / Fax : +213 (0) 41.55.42.46 / E-mail : urtt@crasc.dz

- RASYD : Université de Blida 2, El Afroun, Algerie / E-mail : rasyd@crasc.dz

-TES : Faculté des Arts et de la culture, Université de constatine 3 constantine, Algerie. E-mail : tes@crasc.dz

Coordonnées

+213 41 62 06 95
+213 41 62 07 03
     +213 41 62 07 05
     +213 41 62 07 11

 +213 41 62 06 98
 +213 41 62 07 04 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

C.R.A.S.C. B.P. 1955 El-M'Naouer Technopôle de l'USTO Bir El Djir 31000 Oran